Destination

Pacifique Sud

Destination Vanuatu Paradise logo
29ème édition
        2019

10

 

 

 

Une nature...      

 exceptionnelle

 

Des plages paradisiaques, des fonds sous-marins propices à la plongée, une nature sauvage et exubérante, plusieurs volcans toujours actifs...
Une richesse incroyable qui comblera vos attentes!
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

 

10

 

 

Richesses sous-marines


Il y a bien longtemps que la beauté et la richesse de ses eaux ont établi la renommée du Vanuatu dans le Pacifique. Sa faune marine compterait quelque 300 variétés de coraux et 450 espèces de poissons. La plongée, en apnée ou en bouteille, reste un spectacle inoubliable.

 

 

 

 

 

 

Plusieurs clubs de plongée sous-marine proposent des baptêmes, ou pour les initiés, la découverte de fabuleux trésors sous-marins. À Lamen Bay (Epi) et Port Resolution (Tanna), il est fréquent de croiser la route de dugongs.
De leur côté, les amateurs de pêche sportive n’auront que l’embarras du choix : bonites, thons, barracudas, espadons et marlins abondent...

Une Flore souvent endémique

La flore du Vanuatu présente un fort taux d’endémisme et abrite, à l’intérieur de la forêt primaire, une quantité importante de plantes et d’arbres qu’on ne trouve nulle  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

part ailleurs. Du littoral à l’intérieur des îles, la végétation est très différente. Palétuviers, cocotiers, filaos, pandanus, bouraos... – pour ne citer que les espèces les plus connues – peuplent les bords de mer. En s’enfonçant au coeur des îles, on découvre une végétation plus dense et luxuriante, composée de melektrees, kaoris, banians, fougères arborescentes, orchidées sauvages et autres lianes.

Près des habitations, manguiers, papayers, bananiers, orangers... ont poussé en très grand nombre. Un peu partout, vous pourrez admirer quantités d’arbres et arbustes aux fleurs si belles : hibiscus, bougainvilliers, frangipaniers, flamboyants, etc. Boa du Pacifique et papillons bonnes nouvelles Beaucoup d’animaux – cochons, poules, vaches, chevaux… – furent importés par l’homme. Plus de 121 espèces d’oiseaux ont été recensées, dont une dizaine endémiques au Vanuatu. Le pays compte de nombreux papillons, parmi lesquels les papillons « bonnes nouvelles », plusieurs insectes endémiques et une dizaine de chauves-souris différentes, dont la roussette. Les reptiles ne sont pas dangereux. Parmi les plus connus, le margouillat, le lézard vert ou encore l’inoffensif boa du Pacifique.

 

Un archipel volcanique


Situé dans l’océan Pacifique, à
540 km au nord-est de la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu
est composé de plus de 80
îles et îlots, la plupart d’origine
volcanique, qui totalisent
une superficie de 12 189 km2
et dessinent un Y incliné
vers la gauche. Près de 900
km séparent les îles Torrès,
au nord, d’Anatom, au sud.
Depuis fin décembre 1994, ces
îles sont regroupées au sein
de six provinces : Torba,
Sanma, Pénama, Malampa, Shéfa et Taféa.

 

 

 

 

 

 

Point de rencontre de deux plaques tectoniques continentales, sur la ceinture de feu du Pacifique, plusieurs volcans sont en activité permanente, notamment sur les îles de Tanna, d’Ambrym et de Lopévi ou en activité réduite, comme à Ambae et Gaua. À l’est d’Épi, il est possible d’observer le bouillonnement de l’eau en survolant à basse altitude deux volcans sous-marins.

Une nature...      

exceptionnelle

Des plages paradisiaques, des fonds sous-marins propices à la plongée, une nature sauvage et exubérante, plusieurs volcans toujours actifs...
Une richesse incroyable qui comblera vos attentes!
 

Richesses sous-marines

Il y a bien longtemps que la beauté et la richesse de ses eaux ont établi la renommée du Vanuatu dans le Pacifique. Sa faune marine compterait quelque 300 variétés de coraux et 450 espèces de poissons. La plongée, en apnée ou en bouteille, reste un spectacle inoubliable.
Plusieurs clubs de plongée sous-marine proposent des baptêmes, ou pour les initiés, la découverte de fabuleux trésors sous-marins. À Lamen Bay (Epi) et Port Resolution (Tanna), il est fréquent de croiser la route de dugongs.
De leur côté, les amateurs de pêche sportive n’auront que l’embarras du choix : bonites, thons, barracudas, espadons et marlins abondent...

Une Flore souvent endémique

La flore du Vanuatu présente un fort taux d’endémisme et abrite, à l’intérieur de la forêt primaire, une quantité importante de plantes et d’arbres qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Du littoral à l’intérieur des îles, la végétation est très différente. Palétuviers, cocotiers, filaos, pandanus, bouraos... – pour ne citer que les espèces les plus connues – peuplent les bords de mer. En s’enfonçant au coeur des îles, on découvre une végétation plus dense et luxuriante, composée de melektrees, kaoris, banians, fougères arborescentes, orchidées sauvages et autres lianes.
Près des habitations, manguiers, papayers, bananiers, orangers... ont poussé en très grand nombre. Un peu partout, vous pourrez admirer quantités d’arbres et arbustes aux fleurs si belles : hibiscus, bougainvilliers, frangipaniers, flamboyants, etc. Boa du Pacifique et papillons bonnes nouvelles Beaucoup d’animaux – cochons, poules, vaches, chevaux… – furent importés par l’homme. Plus de 121 espèces d’oiseaux ont été recensées, dont une dizaine endémiques au Vanuatu. Le pays compte de nombreux papillons, parmi lesquels les papillons « bonnes nouvelles », plusieurs insectes endémiques et une dizaine de chauves-souris différentes, dont la roussette. Les reptiles ne sont pas dangereux. Parmi les plus connus, le margouillat, le lézard vert ou encore l’inoffensif boa du Pacifique.

Un archipel volcanique

Situé dans l’océan Pacifique, à 540 km au nord-est de la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu est composé de plus de 80 îles et îlots, la plupart d’origine volcanique, qui totalisent une superficie de 12 189 km2 et dessinent un Y incliné vers la gauche. Près de 900 km séparent les îles Torrès, au nord, d’Anatom, au sud.
Depuis fin décembre 1994, ces îles sont regroupées au sein de six provinces : Torba, Sanma, Pénama, Malampa, Shéfa et Taféa.
Point de rencontre de deux plaques tectoniques continentales, sur la ceinture de feu du Pacifique, plusieurs volcans sont en activité permanente, notamment sur les îles de Tanna, d’Ambrym et de Lopévi ou en activité réduite, comme à Ambae et Gaua. À l’est d’Épi, il est possible d’observer le bouillonnement de l’eau en survolant à basse altitude deux volcans sous-marins.