Destination

Pacifique Sud

27ème édition
        2017

10

Roi Mata... Un souffle de 400 ans

 

Un évènement important dans l’histoire du Vanuatu s’est déroulé en juillet 2008, lorsque le domaine du chef Roi Mata fut inscrit au Patrimoine de l’Unesco.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Le domaine du chef Roi Mata est constitué de trois sites liés à la vie et à la mort du chef Roi Mata : sa demeure, à Maangas, le lieu où il est mort, à Lelepa, et son site funéraire, situé sur Artok (ou Eretoka - îlot Chapeau). Selon les traditions orales des îles du centre, transmises de génération en générations, Roi Mata serait arrivé au Vanuatu en pirogue, aux alentours de 1 600. Débarquant au Sud d’Éfaté, à Maniora, la pointe la plus orientale de l’île, il entreprend la conquête d’Éfaté et des îles avoisinantes avant de s’installer dans le nord.

L'unité de l'île

À l’époque, les tribus sont en guerres depuis l’irruption du Volcan Kuwae qui perturbe l’organisation des terres.

Pour restaurer une paix durable, Roi Mata met en place un système de parenté matrilinéaire à lignées totémiques entre lesquelles la guerre est impossible. En leur donnant des titres, il intronise les principaux chefs de l’île qui lui sont liés personnellement par un serment d’allégeance, système qui perdure encore. Cette organisation donne au peuple d’Éfaté le sentiment de son identité commune, unifiant ainsi toute l’île.

Aujourd’hui plus que jamais, le Chef Roi Mata est le symbole du patrimoine culturel du Vanuatu, porteur d’unification et de paix. On raconte que la jalousie fraternelle mit fin aux jours de ce grand homme, quand son propre frère, Roi Muru, lui tira une flèche empoisonnée dans la gorge. 


Il succombe à cette trahison dans la cave de Feles, sur l’île de Lelepa... accompagné dans son voyage, des membres de la cours et de sa famille furent enterrés vivants, à ses côtés...

Pas seulement une légende...

Cette légende fascinante poussa l’archéologue français José Garanger à entreprendre en 1972 des fouilles sur les différents sites. Il découvrit la tombe de Roi Mata ainsi que des vestiges squelettiques de 47 personnes sur l’île d’Artok, confirmant ainsi les traditions orales de la région.

Pour plus d'information, visitez le site internet:

www.chiefroimatasdomain.com